Gisèle Pape

“Gisèle Pape, ovni féminin mélangeant avec brio : dream pop, chanson solaire et sons de la nature. ”
LES INROCKS LAB


crédit photo : Alexandre Chenet

Distillant au compte-goutte les mots et les sons de ses instruments, Gisèle Pape tricote les mailles poétiques d’un canevas fait de songes, de terre, de ritournelles et de silence.
Ses chansons, d’un minimalisme aussi onirique qu’expérimental, associent sonorités électroniques, instruments électriques et bruits d’oiseaux, ouvrant d’étonnants paysages nocturnes où le synthétique se mêle à l’organique.
Sa voix claire et envoûtante porte des textes sans époque, où la fable se dispute à la sensation.
Rois déchus, pluie radioactive et poissons au chômage se croisent dans un échiquier de personnages graves et lumineux à la fois. Au croisement de Laurie Anderson, Cat Power et Françoiz Breut, entre douceur et tension, Gisèle Pape nous mène dans son monde avec une grâce et une simplicité désarmante. Son premier EP, Oiseau, est sorti en novembre 2015.

Sa biographie

Gisèle Pape aime le lever du jour, cette petite suspension bleue pendant laquelle les oiseaux cessent de chanter pour quelques secondes. Mais elle se lève toujours trop tard, alors, triste, Gisèle Pape s’en va dans sa pièce à musique. Parce que chez elle, Gisèle a une pièce à musique.
Dans cette pièce, Gisèle n’est plus triste, n’est pas joyeuse non plus d’ailleurs, Gisèle est concentrée, parfois studieuse, parfois buissonnière, elle est, dans son monde, à la recherche de ce qu’elle croit être bien.

Gisèle Pape est aussi musicienne professionnelle au service de pièces de danse et théâtre.
Régisseuse lumière également. Et puis ex-réalisatrice de films expérimentaux. Elle a quelques diplômes du conservatoire : en orgue liturgique, en chant aussi, mais ne sait plus si elle a un diplôme en guitare, synthé ou ordinateur, mais en tout cas elle en joue. Elle est aussi diplômée de Louis Lumière pour sa partie cinéma et a eu un jour une mention au bac dont elle est fière.

Dans sa pièce à musique il y a beaucoup d’images. Une femme russe en toque verte qui la regarde mystérieusement, une plume de paon, une photographie de Munch avec un nu et un oeil, un flyer jaune de Copenhague, des pellicules et des bobines de fil. Du fil surtout, parce qu’une chanson, ça se tricote.

Condensé de presse
« Seule à la guitare et aux machines, cette nouvelle venue à la voix plutôt douce s’inscrit quelque part entre Mesparrow et Emilie Simon. Ses chansons aux paysages cinématographiques sont fortes d’un minimalisme aussi onirique qu’expérimental. » TELERAMA SORTIR
« Une collection intime et magnifique de chansons volées, à la pureté et au plaisir immédiats. » INDIEMUSIC
« Dans ces quelques chansons en clair-obscur, Gisèle Pape fait de la chanson française un petit refuge nocturne où les rêves et les fantômes se croisent. » LES INROCKS
« Une œuvre subtile ou la beauté se dispute la grâce avec la poésie. » A DECOUVRIR ABSOLUMENT
« Oiseau de nuit au joli brun de plume et à la voix pénétrante. » ELLE
« Une artiste capable de nous offrir un Oiseau au si beau ramage sera certainement une voix avec laquelle il faudra désormais compter. » LE CARGO !

Le CD ci-dessus est disponible dans les bacs du secteur musique de la discothèque.
Vérifiez sa disponibilité, réservez-le ici.

Retrouvez Gisèle Pape sur son site perso
Retrouvez Gisèle Pape sur Facebook
Retrouvez Gisèle Pape sur Soundcloud
Retrouvez Gisèle Pape sur Bandcamp

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube