Brice Wassy

Le Génie frappeur

Brice Wassy fait partie de la génération des musiciens africains venus dans les années 70 -75 en France afin d’accéder à une carrière internationale.

Il a commencé‚ sa carrière en jouant sur des casseroles et des poêles à frire, s’est retrouvé à 7 ans au sein de différents orchestre à Yaoundé jusqu’à l’age de 12 ans, et n’a plus, depuis, quitté le monde de la musique.

Arrivé à Paris en 1974, il joue avec Wally Badarou puis avec Manu Dibango durant six ans.
L’enregistrement de l’album “Waka Juju” en 1981 met en valeur ses qualités, dès lors largement reconnues dans le milieu musical.

Batteur émérite, il est le musicien interprète de Pierre Akendengé‚ (Gabon), Francis Bebey (Cameroun), Uta Bella (Cameroun), Busi Mhlongo, Touré Kounda (Sénégal), Daniel Balavoine, Louis Chédid et Jacques Higelin (France), etc…, mais aussi des jazzmen (qui apprécient sa maîtrise de la musique ternaire) comme Colin Walcott, Don Cherry, Graham Haynes et Jim Pepper (USA).

Et quand, habité par les diverses rythmiques de sa terre d’origine, le Cameroun, et par l’influence de tout ce qu’il a joué ailleurs, Brice Wassy commence à écrire sa propre musique, celle-ci séduit très vite : en 1991, il est co-producteur de l’album de Jean-Luc Ponty, trouve les musiciens et compose la plupart des morceaux dont celui qui a donné son titre à l’album “Tchokola”.

A partir de 1994, après avoir participé à l’enregistrement de l’album “SORO”, Brice Wassy sera durant six ans directeur musical de l’orchestre de Salif Keita, puis jouera régulièrement avec Myriam Makeba. Il fera partie de Tam-Tam l’Europe (orchestre de 9 batteurs dont Francis Lassus, Mocktar Samba, Paco Serry), et on le rencontre fréquemment sur les meilleures scènes de jazz à Paris.

Brice Wassy se consacre aussi à la direction artistique de disques des grands de la musique africaine (Anne Marie Nzié, Oumou Sangaré), mais surtout compose et joue sa propre musique, le Kù Jazz où se déploient toutes les richesses de rythmes profondément enracinés en Afrique, toutes les possibilités de rencontres.

Derrière l’étonnante complexité de la “Kù Music”, surgit la simplicité d’une “African Jazz Dance” qui nous appelle à ressentir la musique, toute la musique, rien que la musique…

Chronique de l’album de Brice Wassy : SAWADU (mai 2010)

Ils sont trois : le Sénégalais Hervé Samb (guitare et chant), le Camerounais Brice Wassy ( batterie, percussions et chant), et le Français  Hubert Dupont à la basse électrique et à la contrebasse sur un titre (Ndam) . Ils jouent ces douze compositions assez longues, saisies sur le vif d’une musique ardente privilégiant le rythme. Et en effet, ça joue vite,continu, fluide, sans répit. Excellant à réaliser une synthèse des styles, tout en servant l’unité du jazz rock, en dépit de la variété des tonalités et des teintes (couleurs des percussions), l’album a une homogénéité certaine et s’écoute avec plaisir.Un triangle vraiment équilatéral, une aventure collective qui commence pour ce  trio de musiciens compositeurs. On ne décèle aucune répétition, tant les titres se prolongent, soutenus par un batteur coloriste et vigoureux, intensément présent. Le bassiste est éclatant avec des lignes déchaînées et inspirées. Dès le premier morceau « Sustainable » à la ligne rythmique répétitivement obsédante, les effets multiples de la guitare s’expriment : un feu d’artifice de tous les instants, une tension extrême entretenue par la rythmique solide mais toujours subtile. Une pure explosion contrôlée (clin d’œil ému aux anciens, Return To.Forever sur On the road) avec une richesse de sons et de timbres, qui se mêlent et s’enchaînent  de façon inspirée. Des compositions prétexte à inventions et à une jouissive communication Iria , Froggie Chou que devraient encore souligner les passages chantés - qui nous convainquent moins – mais qui participent du feeling africain et concourent à l’ouverture bienvenue  aux musiques du monde. Quand il reprend sa guitare, on préfère décidément  Hervé Samb dans  sa multiple voix à six cordes ! On vous le dit, ce « SAWADU » a l’énergie du live  et l’intense  précision des enregistrements en studio : idéal pour les amateurs du genre! Sophie CHAMBON (www.lesdnj.com)

N'Ga FunkxxN'Kamxx

xx

Brice Wassy a composé, joué et co-produit l’album de Jean-Luc Ponty “Tchokola”.

Tchokolaxx

Brice Wassy a participé à l’album de sa fille Charlotte Wassy.

Les CD ci-dessus sont dans les bacs du secteur Musique de la Bibliothèque de Montreuil.
Vérifiez leur disponibilité, réservez-les ici

Retrouvez Brice Wassy sur Myspace
Retrouvez le site perso de Brice Wassy

Image de prévisualisation YouTube
Brice Wassy et Nicolas Genest : African rythms orchestra
Image de prévisualisation YouTube

0 commentaire ↓

Il n'y a pas encore de commentaire. Vous pouvez être le premier grâce au formulaire ci dessous.

Laisser un commentaire