Arthur Dranca

“Formé à l’école classique, mais préférant la pop-music pour sa parole directe, simple et sociale, j’ai longtemps zigzagué avant de parvenir à un équilibre qui me satisfasse, entre mes différentes origines, mes envies de grandes sections de cordes et de mini power trios, d’harmonies un peu alambiquées et de guitares qui font “crouiiiiiingwiiiiiiiiiicrcr”….
Je trouve mon équilibre, du côté de l’écriture, de la mélodie, du texte, de l’arrangement, de la réalisation. C’est la polyphonie qui m’a toujours attiré, le travail sur les timbres comme sur les hauteurs, et c’est elle qui me ramène toujours vers les instruments à claviers et l’utilisation de choeurs.”
(Arthur Dranca).


Agé de trente ans et quelques (nous sommes en 2011 à l’heure de la publication de ces lignes, quelques changements sont malheureusement à prévoir pour le futur), Arthur Dranca sort son premier disque “Pourtant dans l’appartement” en mars 2011.

Il y chante, joue pianos, orgues et claviers, batteries et guitares, saxophones et basses, liant la mélancolie, le désarroi, l’amour et la félicité ordinaire, aux zones grises des banlieues tristes, à la province et ses souvenirs d’adolescent.
Il construit un édifice qui lui ressemble, fragile et complexe, tout à la fois loin des diktats simplificateurs de la variété française et à l’opposé de ceux de la musique pour musiciens.
Les invités qui l’entourent ici (guitare acoustique, trompettes, trombones, violons et violoncelles, choeurs) ont su se mettre au diapason de ses arrangements ciselés et précis, mêlant chanson, sonorités rock abrasives, cordes et cuivres langoureux.

Arthur Dranca a commencé la musique dans un conservatoire de province, qu’il a fréquenté pendant de longues années avant d’aller laisser vagabonder ses oreilles dans les bas-fonds de la musique pop, tendances électriques et textuelles en mouvement perpétuel.
C’est une double fascination pour la poésie et la polyphonie qui l’amène naturellement à la chanson française, comme vecteur d’expression sensible et directe, pointue et populaire à la fois.

Le CD ci-dessus est disponible dans les bacs du secteur Musique de la Bibliothèque de Montreuil.
Vérifiez sa disponibilité, réservez-le ici.

Retrouvez Arthur Dranca sur Myspace
Retrouvez le site perso d’Arthur Dranca
« Pourtant dans l’appartement » est disponible à travers son site .

Visionnez le clip du morceau “Rue de Paris”
Image de prévisualisation YouTube

2 commentaires ↓

#1 elizabia on 12.06.11 at 22:31

très beau disque
j’ai retrouvé un son qui n’est plus d’”époque”……( je repense à certaines périodes de jacques Higelin) et ça fait du bien aux oreilles d’entendre de la Musique, de la vraie, des poèmes, et tout ça en chanson !!!!! avec une vraie voix.

#2 papillon on 11.30.11 at 22:06

J’aime énormément ce CD, ces textes ciselés, ces mélodies. Je l’écoute en boucle. Merci de parler d’Arthur Dranca.

Laisser un commentaire