Emmanuel Hieaux

Musique et Correspondances

Né en 1958, Emmanuel Hieaux a reçu une double formation musicale et littéraire. Parallèlement à une licence (lettre, anglais) à l’université de Nanterre, il étudie le piano à l’école Normale Supérieure de Musique, puis travaille l’écriture sous la direction de Jacques Casterède, professeur au Conservatoire National de Musique de Paris. Il a été sélectionné en 1990 et renouvelé en 1991 pour une bourse d’un mois au château de Lourmarin (Fondation Laurent Vibert pour les jeunes artistes) et est membre de l’association du TRIPTYQUE à Paris.

Les correspondances de la musique avec d’autres formes d’expression artistique ont été à l’origine de plusieurs de ses partitions, entre autres :
. une création pour le film de Murnau, “l’Aurore”
. un cycle de chant (soprano et piano) illustrant “Gaspard de la Nuit” d’Aloïsius Bertrand
. sur Saint-Jean-Baptiste, 6 pièces pour flûte, violon, violoncelle et piano, écrites pour 6 tableaux du peintre Mario Alvarado
.”Et Dieu vit que cela était bon” : Suite de 6 pièces pour piano inspirées des versets de la Genèse et écrites pour les toiles du peintre Guillaume Villaros, également inspirées des versets de la Genèse.

Ces compositions, auxquelles s’ajoutent d’autres commandes pour diverses formations instrumentales, ont été jouées en concert à plusieurs reprises en France et certaines dans plusieurs pays européens. Enregistrées sur CD, elles ont été à plusieurs reprises diffusées sur France Musique et sur les ondes internationales : Canada, République Tchèque, Chili…

Dès l’enfance, Shumann et Ravel figurent parmi ses compositeurs préférés. Puis Berg et Bartok l’ont inspirés. D’autres… certainement aussi.

Ses pièces se développent souvent librement autour d’une ligne narrative. “ Son esprit d’analyse et son goût du détail ne sauraient enfermer son langage dans des règles d’écriture trop strictes et figées, sans toutefois s’éloigner d’une cohérence intrinsèque.”

Oeuvres d’Emmanuel Hieaux

1987:
* Sonatine pour flûte et piano.
* Quatuor à cordes N°1.
* Impressions nocturnes, cahiers de préludes pour piano.

1988
* In Memoriam, pour piano et alto.
* Quatuor à cordes N°2.
* Sur 3 poèmes d’Eluard, pour piano et violon.

1989
* 7 feuilles d’album sur l’amour et la vie, d’après des vers de John KEATS, pour flûte, violoncelle et piano.
* Fantaisie pour piano.
*…Sur Saint-Jean-Baptiste, 6 pièces pour flûte, violon, violoncelle et piano écrites pour les toiles du peintre Mario Alvarado.

1990
* Musique pour le film “L’Aurore” de Murnau, piano.
* Sonate pour violoncelle et piano.
* cahier de 7 études pour le piano, “Les heures d’après goûter de l’enfant rêveur”.
* “ Cinq visions intemporelles ” : Pièces pour 2 pianos.
* “ La nuit et ses prestiges ” (Gaspard de la Nuit, d’Aloïsius Bertrand). Cycle de mélodies pour voix de soprano et piano.

1991
* “ Mozart et son double ” : Hommage à Mozart pour flûte,violon, violoncelle et piano.
* “ La liberté esquissée ” : mouvement pour trio (piano, violon et violoncelle).
*Cadences pour les 2 premiers mouvements du Concerto pour piano en ré majeur de Haydn.
* “ Offertoire ” : Pièce pour orgue.
* Mélange de vie et d’autre chose, comptine. Sur un texte de Geneviève Bouchiat.

1992
* Chorégraphies : 6 pièces pour piano sur des toiles de Marie-Joseph DEVAUX.
* Jalousies : Onze miniatures pour piano et clavecin.
* 7 Tourne-pages : Recueil de pièces pour piano à 4 mains.

1993
* Les vitraux bleus: Cycle de pièces pour voix de mezzo et piano (Musique et textes d’Emmanuel Hieaux)
* Petites pièces pour violoncelle et piano (débutants)
* La promesse: Duo pour violoncelle et violon
* PROJET: Composition pour la Fresque sur l’Apocalypse du peintre Jean CARZOU.

1994
* Les Noces d’écume : Long mouvement pour piano à quatremains
* Réminiscence : Pièce pour violon, violoncelle et piano.
* “And in the midth of this wide quietness”: Pièce pour orgue
* Ce qui écoute en nous : Cycle de mélodies pour voix de baryton et piano sur des poèmes d’Alain SUIED.
* Sur trois poèmes d’Eluard : Trois pièces pour piano et violon. Seconde version pour le centenaire.

1995
* Les Danses de l’heure blanche : Quatre pièces pour alto et piano
* Mélange de vie et d’autre chose : Mélodie parlée. Musique pour piano d’Emmanuel Hieaux sur des textes de Geneviève BOUCHIAT.
* Le chant retrouvé : Quintette pour quatuor à cordes et piano (commande des amitiés franco-tchèques du Sénat).
* A vous… : Trois mélodies pour piano et voix de baryton, sur des poèmes d’Olivier Roux.

1996
* Fanfare pour le solstice d’une nuit bleue : Pièce écrite pour l’ensemble de cuivres de l’opéra de Paris.
* Une goutte d’ombre : Trio pour violon, violoncelle et piano.
* “ Colin-maillard sous la pluie ” : pièce à caractère pédagogique pour piano pour les éditions du Chant du Monde.

1997
* Suite de danses pour un jardin revenant : Album pour piano à six mains.
* Je vous salue Marie : Pièce pour piano.
* Le point du jour : sonate pour piano.

1998
* “ De vos cœurs faites un temple… ” : cantate commandée pour les 150 ans de l’édification de la Chapelle Royale à Dreux.

1999
* “Et Dieu vit que cela était bon” : Suite de 6 pièces pour piano inspirées des versets de la Genèse. Commande de la ville du Mée sur Seine. Pièces écrites pour les toiles du peintre Guillaume Villaros, également inspirées des versets de la Genèse.

2000
* “ Entends les paroles des sages…” : Commande de Radio Grand-Ciel. Œuvre pour chœur de femmes à 12 voix, soprano solo et formation de chambre : clarinette, percussions, grand orgue et quatuor à cordes. Direction : Roberto Gatto; Solistes : Anne Chew, Quatuor de Chartres.

2001
* “ Naïma ” : Œuvre pour soprano, baryton et trois percussionnistes, sur un texte de Moulay Isham-Jaouik : Commande de la ville de Dreux.

2002
* “ La Prophétie de l’Oubli ” : Suite pour violon seul : Commande du Violoniste André Pons-Valdès.
* “ Hansel et Gretel ” : Conte pour les enfants perdus. Narré et interprété au piano par Bruno Belthoise (CD édité chez Frémeaux & Associés)

2003
* “ Les vitraux bleus ” : Cycle de mélodies pour voix de mezzo et piano, sur des poèmes de P. Michelou, A. Bertrand, J. Keats, E. Hieaux, A. Suied et P. Claudel.
* Quatuor à cordes

2004
* Transcription pour orgue de l’oeuvre “ Et Dieu vit que cela était bon ” par Françoise Levéchin-Gangloff. Œuvre donnée en concert le 9 février 2004 à l’église Saint-Roch, à Paris.

2005
* “En désespoir de l’autre” : Cycle de pièces pour voix de mezzo et piano sur des poèmes de Louise Labé.
* Projet pédagogique de musique de chambre :
- piano violon
- piano violoncelle
- piano, violon, violoncelle

2006
* “Et si on décommandait…” : Cycle de pièces pour voix de soprano et piano sur des poèmes de Jean Tardieu
* Concerto pour piano et orchestre (en cours) pour le pianiste Bruno Belthoise

2007
* “L’absence fécondée” : Cycle de pièces pour chœur de femmes a capella sur des poèmes de Tagore
* Suite amoureuse : projet pédagogique de musique de chambre pour clarinette et piano. Contrat signé aux éditions Billaudot.
* “L’intervalle bien cultivé” : projet pédagogique pour les classes de solfège chanteurs (en cours)
* “Une toile sous la paupière” : conte musical pour voix de soprano, clarinettes et piano sur des textes d’Emmanuel Hieaux. Commande du Trio du Ponant, achèvement prévu fin 2008.

A propos de son dernier album : Une Goutte d’ombre (Coriolan/2012)
Une goutte d’ombre est une monographie entièrement consacrée à la musique de chambre du compositeur Emmanuel Hieaux.
Tout au long des œuvres écrites entre 1990 et 2006, dans un langage qui n’admet aucune complaisance, piano et cordes expriment un univers en incessante métamorphose. La puissance, la poésie et le recueillement suscités en rehaussent, avec humour parfois, la narration. Ils nous permettent de percevoir et rejoindre l‘essence spirituelle, animée et sensible à la source de ces quinze années de composition.
Depuis de nombreuses années, la RDP-Radiodiffusion portugaise – élabore avec le Trio Pangea des programmes de concerts et enregistrements.
Cette collaboration a mené tout naturellement Antena2 à s’associer au Trio Pangea, permettant ainsi la réalisation en première mondiale de l’album Une Goutte D’ombre, consacré à la musique d’Emmanuel Hieaux.
Une amitié créatrice et féconde de plus de 20 ans entre le compositeur Emmanuel Hieaux et le pianiste Bruno Belthoise, cofondateur du trio Pangea, a guidé, avec une sincérité sans faille, ce projet tout le long de sa gestation et de sa réalisation.
L’échange entre Emmanuel Hieaux et les interprètes de sa musique : Téresa Valente-Pereira, Hélène Josse, Adolfo Rascon Carbajal et Bruno Belthoise, n’a cessé d’accompagner et d’enrichir l’exécution et l’enregistrement des différentes œuvres.
Un cheminement profond, intime et spirituel s’est offert. Les cinq musiciens unis vous le donnent en partage.

xxxx

Les CD ci-dessus sont dans les bacs du secteur Musique de la Bibliothèque de Montreuil.
Vérifiez leur disponibilité, réservez-les ici

Retrouvez le site web d’Emmanuel Hieaux

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

0 commentaire ↓

Il n'y a pas encore de commentaire. Vous pouvez être le premier grâce au formulaire ci dessous.

Laisser un commentaire