Stéphan Oliva

“Un de nos très grands pianistes. Un univers poétique et rigoureux, sensuel et abstrait”
Bernard Loupias (Nouvel observateur)

Stéphan Oliva, pianiste, se fait remarquer dès le début des années 90 par son travail en Trio autour de ses compositions. Avec Claude Tchamitchian (cb) et Jean-Pierre Jullian (bat), il enregistre «Novembre» sur OWL Records et obtient le Django d’or «Espoir de l’année 92».

Après «Clair obscur» en solo, il crée avec Bruno Chevillon (cb) et François Merville (bat) «Jade visions» un autre Trio qui rend un hommage personnel au pianiste Bill Evans.

En 1997, il participe  à la collection «Jazz’n(e)motion» qui réunit des improvisations en piano solo sur des musiques de films.

En parallèle, il propose des conférences illustrées au piano sur Bernard Herrmann, compositeur de musique de films (Hitchcock, Welles, Scorsese…).

En duo avec le pianiste François Raulin, ils explorent la musique du grand pianiste américain Lennie Tristano en un dialogue libre et ludique.

Elargi à sept voix, cela aboutira à la création puis au disque  «Sept Variations sur Lennie Tristano», avec le duo de pianos et Laurent Dehors (clar), Christophe Monniot (s),  Marc Ducret (g), Paul Rodgers et Bruno Chevillon (cb).

Depuis 1997, il se produit avec le batteur américain Paul Motian et Bruno Chevillon. Un trio qui célèbre les compositions de Paul Motian. Deux disques seront enregistrés : «Fantasm» et «Intérieur nuit».

En 2001, c’est en quartet qu’il revient à ses propres compositions, avec Matthieu Donarier (sax), Guillaume Séguron (cb) et Jean-Pierre Jullian (bat). (Tournée en Finlande et Estonie 2002).

En 2003, le quartet devient Quintet avec Matthieu Donarier, et Jean-Marc Foltz (clar), Bruno Chevillon (cb) et Nicolas Larmignat (bat). («Itinéraire imaginaire»)

Depuis 2003, il se produit aussi en trio avec la chanteuse Linda Sharrock et Claude Tchamitchian (cb).

En duo avec la chanteuse Susanne Abbuehl, ils revisitent leurs standards préférés.

En 2004, il participe avec Jean-Marc Foltz (cl) (avec qui on peut l’entendre également en duo) et Bruno Chevillon (cb) au projet «Soffio di Scelsi».

Au cinéma, il est l’auteur et l’interprète de la musique du film de Jacques Maillot, «Froid comme l’été» (Prix Italia). Il compose et improvise en direct à l’écran sur les films muets «Loulou» de Georges W. Pabst et « Crainquebille » de Jacques Feyder.

En 2005, il enregistre en solo et se produit avec « Coïncidences », un projet inspiré par l’œuvre littéraire et cinématographique de Paul Auster.

En juin 2005, le Festival Bleu sur Scène l’invite pour une carte blanche au théâtre du Châtelet où il se produit en duos avec Susanne Abbuehl, Jean-Marc Foltz et le batteur Joey Baron.

Il joue en trio avec le guitariste Rémi Charmasson et Claude Tchamitchian (cb). Le trio se produit en février 2006 pour une tournée en Finlande en invitant pour différents concerts en quartet, Jari Hongisto (trombone), Heikki Nikula (clarinettres) et Verneri Pojola (trompette), puis tous réunis en sextet.

En 2006, création avec François Raulin du quintette « Echoes of Spring », relecture moderne des pionniers du « Harlem piano stride » (Willie The Lion Smith, James P. Johnson, Fats Waller…) avec Stephan Oliva et François Raulin (piano, compositions, arrangements), Laurent Dehors (cl.), Christophe Monniot (sax.), Sébastien Boisseau (cb.).

En 2006, commence à travailler avec l’actrice Hanna Schygulla sur le texte «Marieluise, un récit» de Kerstin Specht.

En décembre 2006, création d’un projet en piano solo inspiré des musiques de film de Bernard Herrmann.

Il participe à quelques projets du compositeur, percussionniste et plasticien Alain Joule («Res Futurae», «Le Roman Entrechoqué»).

En «sideman», il participe aux orchestres : «Le grand Lousadzac», «l’Acoustic Lousadzac» de Claude Tchamitchian, «Aghia Triada», «Opus Incertum» de J.P. Jullian, le projet de Pierre Michel sur le jazz et la musique classique contemporaine, et ponctuellement à «l’Orja» de Bernard Strub.

xxxx

xxxx

xxxx

xxxx

xxxx

xxxx

Les CD ci-dessus sont dans les bacs du secteur Musique de la Bibliothèque de Montreuil.
Vérifiez leur disponibilité, réservez-les ici.

Retrouvez Stéphan Oliva sur Myspace
Retrouvez Stéphan Oliva et Jean-Marc Foltz sur Myspace
Retrouvez le site web de Stéphan Oliva
Retrouvez Stéphan Oliva sur Pianobleu

Retrouvez Stéphan Oliva avec la chanteuse Linda Sharrock Image de prévisualisation YouTube

1 commentaire jusquà maintenant ↓

#1 Richard M on 01.24.12 at 10:18

nous avons le plaisir de vous présenter la création inédite du pianiste Stéphan Oliva et du vidéaste Philippe Truffault au:

FESTIVAL SONS D’HIVER 2012
Mardi 31 janvier à 20h30 à Arcueil
Espace Jean Vilar

“Afin de recréer un dialogue entre le son et le visuel, Philippe Truffault répond en images aux variations musicales de Stéphan Oliva. Il s’approprie certaines séquences de films, les revisite, improvise autour. Ralenties à l’extrême, concassées, accumulées, évaporées, les images suivent leur chemin propre. Cette mise en valeur des séquences fugitives des films évoqués devient un objet d’art plastique en soi. Une approche du film d’un type nouveau s’installe et devient une véritable conversation : l’image parle au piano, le piano répond à l’image… et vice versa.”

“Film Noir” sera suivi du concert du SONNY SIMMONS 5tet.

La création Film Noir en duo est coproduite par le Festival Sons d’Hiver, Banlieues Bleues et Wanbliproduction.

Laisser un commentaire