Moya

“… ça m’a pris à Salon de Provence. Une évidence, une conviction que la voix est le premier instrument qui vit comme il respire et qui s’accorde sur toutes les gammes de l’émotion. Je chante.” MOYA

La tignasse et le regard bruns, Moya est auteur compositeur interprète depuis son enfance. Bercée entre deux villes des Bouches du Rhône, elle écrit ses premières chansons en empruntant des chemins de traverse méditerranéens. Avec le français sur le bout de la langue, quand les mots se gueulent ou se murmurent, chanter devient pour Moya de la gourmandise. Comme le goût d’une pêche blanche dorée au soleil, c’est doux, sucré, sensuel, juteux, délicat, subtil, d’une saveur indéfinissable, avec au milieu, un noyau amer … qui donne envie d’en remanger.

Son premier album « mi ombre mi soleil » dénote un style fortement marqué par ses origines espagnole, italienne, portugaise et… bretonne. « Le tout concocté, bichonné, chouchouté, mitonné sur le territoire marocain » revendique-t-elle.
Sur scène, Moya surprend par l’intensité des émotions qu’elle explore avec authenticité et une énergie qui contraste avec le tempérament réservé qu’elle montre à voir dans la vie.
Son leitmotiv : « La voix est le premier instrument qui vit comme il respire et qui s’accorde sur toutes les gammes de l’émotion ».
Sa recherche « Le mystère des relations de toutes sortes qui nous uni aux autres ». A commencer par sa sœur jumelle dont l’amour inconditionnel lui colle à la peau et qu’elle chante dans « Tu doubles ma vie ». Elle observe le sentiment amoureux dont elle égraine les décalages, entre la réalité du « terrain » et la quête d’un absolu. Dans « J’aimerais bien », « Ça continue après nous », « Comme si de rien n’était », « Mi ombre mi soleil », Moya annonce la couleur de ses contradictions. Voilà pour la douceur.
Mais elle nous souffle aussi sa révolte face à l’absurdité qui engendre la souffrance, la peur ou l’abus de pouvoir. « De la poudre aux yeux », « oubliez-vous », « y a des gens bien », « Si ça t’chante », « où vont-ils » mêlent à la fois sa colère et son implacable optimisme dans la nature humaine. Car Moya témoigne de son enthousiasme envers la vie, comme le reflètent « Liés par le temps » et « Aller toujours plus loin ».
Après être « montée à la capitale » pour apprendre « LE » métier (elle a cheminé dans les petites et les grandes salles avec trois musiciens), Moya choisit aujourd’hui de revenir aux sources de sa création et de goûter, à chaque scène, le frisson acoustique de l’instant où elle compose, en se produisant avec un seul guitariste.

Le CD Mi ombre mi soleil est dans les bacs du secteur Musique de la Bibliothèque de Montreuil.
Vérifiez sa disponibilité, réservez-le ici

Retrouvez Moya sur Myspace.

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

8 commentaires ↓

#1 Elisabeth L on 05.03.13 at 16:14

Y a du nouveau sur You Tube;
Vous pouvez allez voir et entendre Moya seule en scène.
http://youtu.be/ob33wGjilvM. Si ça vous chante, allez dans la chaine et découvrez “hawa”, “étreindre l’été”, “il revient de loin”. Si ça vous chante n’hésitez pas à commenter et partager.

#2 Jean-Claude (un Ami) on 03.01.09 at 22:22

une voix, une présence absente, mais toujours là (dans mon coeur), malgré les kms. Une Amie, une vraie, la seule

#3 J Charles C on 11.22.08 at 18:58

Moya ….?
Nous sommes 5 à la maison et nous sommes tous fans !!!
N’hésitez pas à réserver cet album….rien à dire rien a jeter…un pur bonheur…entre force et douceur…On adore!
Pour les inconditionnels de l’artiste aller faire un tour à cette adresse :
http://www.o2zone.tv/moya-2-2
A quand le prochain album ?

#4 Danielle on 11.17.08 at 4:15

Des paroles prenantes, une musique qui vous donne la chair de poule, ma soeur est géniale, elle est proche de nous par ses paroles et sa musique malgré les kms qui nous séparent.

#5 Alain on 11.17.08 at 4:05

Du beau texte, de la belle musique tout cela laché sur scène avec un coeur énorme.

#6 Richard on 11.16.08 at 21:52

Une voix mélodieuse,le charme d’une musique et de sa couleur, Moya (ma tante) est une artiste fantastique qui vous ne vous laisse pas indifférent, une douce note de fragilité accompagnée d’une telle chaleur… On en veut encore et encore …

#7 gerard on 11.15.08 at 20:44

oui tout ça c’est ma soeur l’autre de l’autre et la notre a nous celle que l’on ne voit pas tout le temps mais qui est toujours la chez nous, chez moi,

#8 CLEMENT on 11.15.08 at 17:42

je l’ai vu en concert !! elle est top !

Laisser un commentaire