Emmanuel Borghi

Emmanuel Borghi impose le respect et l’humilité qui caractérise les grands musiciens et il s’affirme comme un des plus grands claviéristes et/ou pianistes jazz en France. Sa carrière musicale est riche de collaborations artistiques, allant du jazz à la pop en passant par le rock ou l’électro.

Emmanuel Borghi démarre sa carrière au milieu des années 80 dans le sextet du batteur montreuillois Simon Goubert.
De 1987 à 2008, il collabore avec Christian Vander au sein des groupes de Magma, Welcome, Offering et du Christian Vander trio.
On le retrouve sur les albums : Offering III-IV (1990) – A Füeh (1993) – Paris, théâtre Dejazet 87 (1998).
Avec le Christian Vander trio (ou quartet parfois), aux accents plus jazz, on peut l’entendre sur les albums Jour après jour (1990), 65! (1993), Bienvenue (1996) et Au Sunset (1998).
Il est aussi aux côtés de jazzmen français ou internationaux tels que Steve Grossman, Stafford James, Peter King, Sarah Lazarus
Accompagné de quelques camarades (dont le saxophoniste montreuillois Gael Horellou), Emmanuel Borghi sort son 1er album solo, Anecdotes en 1996 et affirme ses qualités de compositeur et mélodiste.
La même année, il part pour Mâcon, intègre le Collectif Mu (Don Quichote, 1997) et fonde One Shot avec Philippe Bussonnet (basse), Daniel Jeand’Heur (batterie) and James MacGaw (guitare).
Mélange improbable des atmosphères chères à Magma (répétitions de thèmes à l’infini, noir­ceur du propos, maîtrise instrumentale phéno­ménale) et de moments plus jazz-rock voire fusion, cette formation enregistre 4 albums avant qu’Emmanuel Borghi ne soit remplacé :  One Shot (1999) – Vendredi 13 (2001) – Ewaz vader (2006) – Dark Shot (2008).
En juillet 1997, Emmanuel Borghi intègre Magma et, jusqu’a son départ en février 2008, il participe à de nombreux concerts, tournées et albums.
En 2002, il retrouve son camarade Gael Horellou qui vient de fonder la formation electro-jazz NHX. Deux albums marqueront cette formation : Non Harmonix (2003) – II (2008).

Après son départ de Magma, Emmanuel Borghi forme avec Himiko Pagnotti (chant, ex-Magma) et John Trap (guitare) le Trio Paghistree qui prend le nom de Slug en 2009 et devient quatuor avec l’arrivée d’Antoine Paganotti (batterie, ex-Magma).
Deux albums verront le jour : Slug (2009) – Namekuji (2012). La musique de Slug ouvre les portes d’un monde féérique où se bousculent Eels, Portishead et John Williams.
Entre le rock et électro-pop, Slug est pour Emmanuel Borghi un stimulant terrain de jeu, où son art de l’enluminure imaginative peut se déployer en toute liberté aux côtés de ce collectif d’une grande musicalité. En 2012, accompagné d’Antoine Paganotti (batterie) et de Blaise Chevallier (basse) au sein de l’Emmanuel Borghi trio, il sort l’album Keys, strings and Bushes. Emmanuel Borghi y expose son propre univers mélodique, sa vision personnelle d’une musique influencée par de grandes guides (Monk, Bill Evans, McCoy Tyner…) qui ont jalonné son parcours.

2014 est l’année où Emmanuel Borghi fonde avec Himiko Paganotti le groupe HIMIKO qui comprend aussi le “maestro“ Bernard Pagnotti (ex-Magma) à la basse.
Leur musique puise dans la multiplicité des esthétiques  (pop, électro, jazz..) pour développer des univers intimistes et magiques et des climats sonores à la  « complexe simplicité ».  Cette liberté inventive est au service d’une musique ambitieuse et ensorcelée dont la virtuosité étonne.
L’album Nebula sort en juin 2017. Il s’en suit une série de concerts d’une incroyable intensité (notamment au Triton) durant lesquels la formation s’enrichit de la présence de Nguyen Lê (guitare) ou d’un quatuor à cordes.

Enfin,  en mai 2018, Emmanuel Borghi revient au trio jazz et sort l’album Secret Beauty, accompagné de Jean-Philippe Viret (contrebasse) et Philippe Soirat (batterie). Six compositions du pianiste et deux du contrebassiste ainsi qu’une reprise de Steve SwallowEiderdown composent l’album avec une rare fluidité. Elu “album choc jazz-mag“, Secret Beauty étonne par l’osmose parfaite des 3 musiciens à l’évidente complicité. La force maîtrisée et le lyrisme mélodique des compositions inspirent rêverie et sérénité.

Les CD ci-dessous sont  disponibles à la Bibliothèque de Montreuil.
Vérifiez leur disponibilité disponibilité, réservez-les ici.

xxxx

xxxx

xxxx

Ecoutez l’album secret Beauty d’Emmanuel Borghi
Lire la chronique de l’album Secret Beauty sur Citizen Jazz
Ecoutez l’album Nebula d’Himiko
Visualisez des ressources sur Emmanuel Borghi sur le site du Triton

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

0 commentaire ↓

Il n'y a pas encore de commentaire. Vous pouvez être le premier grâce au formulaire ci dessous.

Laisser un commentaire