Victor Julien-Laferrière

Nominé aux Victoires de la Musique Classique 2013 dans la catégorie « Révélation Soliste Instrumental », Victor Julien-Laferrière fait partie de la jeune génération des violoncellistes français.

Né à Paris en 1990, Victor Julien-Laferrière débute le violoncelle avec René Benedetti, puis étudie au Conservatoire de Paris (2004-2008) avec Roland Pidoux, avant de devenir en 2009 l’élève d’Heinrich Schiff à l’Université de Vienne.
Parallèlement, il prend part de 2005 à 2011 à l’International Music Academy Switzerland de Seiji Ozawa. Victor Julien-Laferrière remporte le 1er Prix ainsi que les deux prix spéciaux au Concours International du Printemps de Prague 2012, en jouant le concerto de Dvorak en finale. De ces prix découlent des concerts avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France au festival du Printemps de Prague (Concerto de Saint-Saëns), au festival Olympus de St Pétersbourg avec le State Hermitage Orchestra (Concerto de Schumann), au Central European Music Festival avec le Slovak State Philharmonic Orchestra (Concerto de Shostakovitch Nr.1) ainsi qu’avec divers orchestres tchèques dans les concertos de Dvorak et Elgar (Czech Chamber Orchestra Pardubice, Pilsen Radio Philharmonic Orchestra, South Bohemian Chamber Philharmonic Orchestra).
Il est par ailleurs l’invité de l’Auditorium du Louvre, la Cité de la Musique et la Salle Gaveau à Paris, des Sommets Musicaux de Gstaad, de l’Opéra de Dijon, des festivals de Kuhmo (Finlande), Berne, Besançon, Deauville, de l’Orangerie de Sceau, des Serres d’Auteuil, de l’Epau, de l’Autunno Musicale di Caserta (Italie), EuroArt à Prague, Ticino Musica à Lugano, notamment. Il joue aux côtés d’Augustin Dumay, Renaud Capuçon, David Grimal, Christian Ivaldi, Alain Planès, parmi d’autres, et prend part à de nombreuses émissions pour France Musique, Mezzo TV, Radio Classique, la BBC à Londres.
Il a fondé en compagnie d’Adam Laloum et Mi-Sa Yang le trio avec piano « Trio les Esprits », qui est apparu dernièrement entre autres à la Folle Journée de Nantes, aux festivals de Deauville et Menton et à la Criée à Marseille, Mecklenburg-Vorpommern Festspiele, au Théâtre des Champs-Elysées, dans le Triple Concerto de Beethoven Salle Gaveau, et qui se produira prochainement dans cette même œuvre aux Invalides à Paris (avec l’Orchestre de la Garde Républicaine).
Le trio Les Esprits, qui est en résidence à la Fondation Singer-Polignac à Paris, a fait paraitre son premier CD pour le label Mirare en janvier 2014.
Victor Julien-Laferrière est soutenu par le Fonds Instrumental Français, est lauréat de la Fondation Groupe Banque populaire, et s’est vu décerner les Prix de la Fondation Safran pour la Musique 2013 et de la Fondation Oulmont 2012. Il a fait partie des nominés aux Victoires de la Musique Classique 2013 dans la catégorie Révélation Soliste Instrumental.

En novembre 2015, Victor Julien-Laferrière est revenu à Montreuil pour la troisième partie de l’intégrale de la musique de chambre de Brahms III. Pour cette occasion, le journal municipal lui a consacré un article. Retrouvez-le ci-dessous :

Révélation soliste instrumental aux Victoires de la musique classique en 2013, le violoncelliste Victor Julien-Laferrière a déjà occupé une place prestigieuse dans les orchestres les plus renommés et sur les plus grandes scènes nationales.
Cet ancien élève des classes Cham (classes à horaires aménagés) du collège Fabien et du conservatoire de Montreuil a tenu à « offrir » aux Montreuillois « l’intégrale de musique de chambre de Brahms » en huit concerts, « un chef-d’œuvre que Johannes Brahms (1833-1897) a composé pendant presque vingt ans. La quintessence du romantisme ».
Un événement organisé par l’association montreuilloise Les Musicales, et dont le troisième opus pour cordes, piano, clarinette et cor est programmé début novembre. « Même s’il est très facile d’aller au concert en France et en Europe presque gratuitement, la musique classique n’est pas très populaire et les jeunes sont minoritaires », constate ce musicien de 25 ans. «La plupart des festivals dans lesquels je me produis ne fonctionnent que grâce à la participation de centaines de bénévoles. Pourtant, comme pour tous les genres de musique, à force de l’écouter, de rentrer dedans, ça devient merveilleux.
La musique, c’est un monde où on parle de tout et qui se passe de mots. » Avec un emploi du temps intense, Victor Julien-Laferrière s’estime « chanceux. Je joue quasiment tout le temps avec des musiciens de ma génération, que j’admire ».
L
e Montreuillois, N° 1 du 29 octobre au 18 novembre 2015

Le CD ci-dessous est disponible dans les bacs du secteur musique de la discothèque.
Vérifiez sa disponibilité, réservez-le ici.

Contact : www.musicaglotz.com

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

0 commentaire ↓

Il n'y a pas encore de commentaire. Vous pouvez être le premier grâce au formulaire ci dessous.

Laisser un commentaire